Evect.fr

Caïazzo revient sur les banderoles face à Paris

Publié le par Tibo 41 commentaires
Dans l'entretien qu'il a accordé à But!, Bernard Caïazzo évoque la polémique liée aux banderoles lors de la rencontre entre l'AS Saint-Etienne et le Paris Saint-Germain. Le Président du Conseil de Surveillance regrette l'ampleur prise par cette affaire, alors que le contenu des banderoles n'étaient pas méchant... 

"C’est une aberration totale d’imaginer la direction de l’ASSE, en période d’état d’urgence après les attentats, accepte de faire entrer à Geoffroy-Guichard sans contrôle quoi que ce soit. Cela pourrait donner des idées à d’autres pour des bouteilles de gaz ou bombes de fabrication artisanale alors que le pays est sous la menace. Il faudrait être le dernier des dirigeants avec un QI d’huître pour mettre en danger un stade en bafouant toutes les règles de sécurité. Les banderoles n’étaient pas méchantes et certaines étaient même pleines d’humour mais l’émir du Qatar l’a ressenti comme une vexation profonde, ce qui peut se comprendre, si bien que l’affaire a pris une ampleur que je regrette. Et puis, franchement, pour bien les connaître les dirigeants du PSG, ce ne sont pas des gens arrogants. Nous n’avons pas à nous mêler des relations avec leurs propres supporters. Chaque club mène sa propre politique. Roland mène une enquête sur le sujet mais j’avoue qu’au moment où dans les instances je suis l’un des rares présidents à défendre les supporters, cette affaire tombe au plus mauvais moment. De plus, l’ASSE va écoper de sanctions disciplinaires dans cette affaire et au moindre prochain incident, on risque le huis clos total alors qu’on joue l’Europe."

Tags : ,

41 commentaires
fan83 - Fri 12 Feb à 13h13
"Argent sale..." quand même, difficile pour un Dirigeant de balayer ou minimiser d'un simple revers .....
VertAVie42 - Fri 12 Feb à 13h14
La question qu'il devrait se poser Nanard c'est pourquoi en France, pays des droits de l'homme, de Charlie et de tout un tas d'autres conneries qu'on se plait à croire, en 2016, on va "écoper de sanctions disciplinaires" comme il le dit si bien juste pour avoir exprimé une opinion... ?? Triste pays.
CHRISHER - Fri 12 Feb à 13h15 - Modifié Fri 12 Feb à 13h33
Mélanger le risque de faire passer des  bombes avec faire passer des banderoles est indigne d'un dirigeant
VERT: votre parano déplacé va nous enfoncer dans un futur huis clos toute l' année
Car le risque zéro n existe nulle part sur la terre
Au lieux de nous protéger vous nous contrôler encore et encore
rien  à cirer de la susceptibilité de salsifis quataris
Caïazzo zéro sur ce point
ICI C EST PAS POURRIS
ICI C EST SAINTéééééé
ICI C EST LA LIBERTE DE S'EXPRIMER
Sphynx - Fri 12 Feb à 13h17 - Modifié Fri 12 Feb à 13h18
Franchement cette histoire de banderoles....dont les textes n'étaient ni insultants ni "menaçants" pour le pays...pfff ! ALV !
Thony M. - Fri 12 Feb à 13h30
Et personne ne parle des supporteurs Parisien chantant en chœur "Merci sainté"!! C'est bizarre les qatarie n'ont toujours pas porté plainte.... Attention à la sanction pour Sainté il serai capable de dire qu'on incite les parigo a la violence.... Lol
evect76 - Fri 12 Feb à 13h45
Le qatar fait la loi en France et le gouvernement se prosterne devant lui.
vertmisel - Fri 12 Feb à 13h46 - Modifié Fri 12 Feb à 14h03
Le PSG si je ne me trompe pas est représenté par à un président  comme tous les autres clubs Français , dans tous stades des banderoles hostiles sont dirigés contre des adversaires dont certaines très célèbres qui avaient  choqués profondément l'opinion " les cosanguins Lensois " ,  " vos pères crèvent dans les mines " et je n'ai pas souvenir que le président Français se soit mêler de l'affaire ou que la LFP est infigée des sanctions terrifiantes aux clubs incriminés , et là on nous dit que l'émir d'un pays oriental représentant de son pays le Quatar exige des sanctions contre un club Français pour diffamation contre son état !  Si sanction il y a ça sera une première elle pourrait faire juridiction et cela prouverait que la France n'est plus la France et que le PSG domine sur le terrain sportif  et diplomatique et que fasse à l'argent on s'agenouille corps et âmes et comme Caiazzo tête basse nous sommes prêts à accepter les coups de fouets sans broncher   !!!
sebcbien - Fri 12 Feb à 13h49
Les riches ne se mangent pas entre eux..
Chers Français, les bourgeois et grands patrons prennent le pouvoir et font tomber la loi du silence sur nos vies..
Défunte liberté d'expression, dite une vérité de constatation sur le patronat, vous risquez presque la prison..
jojovert - Fri 12 Feb à 13h49
Et  l ami bernard si tu veux defendre les supporters viens  un peu les voir à sinté moi je suis associé souvent au local à coté du stade je vois roro rocheteau d autres dirigeants , entraineurs, anciens joueurs de l asse,  journalistes locaux ou parisiens,  mais toi je ne t ai jamais vu  et y en aurait des choses à dire...... 
vertefibre - Fri 12 Feb à 13h53
Si on se prend la moindre petite sanction pour les banderoles, c'est que monsieur CAIAZZO nous défend très mal et qu'il n'a pas beaucoup d'envergure, il a l’occasion de montrer qu'il a des couilles et que c'est un grand président et d'envoyer le NASSER chez lui, à lui de faire le boulot, s'il échoue , le peuple vert ne lui pardonnera jamais.
pantheragreen - Fri 12 Feb à 13h55
il y a que la vérité qui fâche! et cette P... de ligue ne va pas froisser la poule aux œufs d'or. Ce serai sympa une pétition pour le qatar dégage de notre championnat...
vertdemémoire - Fri 12 Feb à 14h28
HOLLANDE BAISSE SA CULOTTE DEVANT LES QUATARIS........
moilevert - Fri 12 Feb à 14h52
tiens donc des sanctions aux prochains incident et qui ont recoit en coupe nasser qsg  la pleureuse ,bizarre vous avez dit bizarre.alv
enzo - Fri 12 Feb à 15h00
l'affaire des banderoles , il n'y a pas de quoi à casser 4 pattes à un canard. ce que je regrette, c'est que les dirigeants parisiens sont toujours en train de pleurer à la LIGUE dont le président après avoir ètè le valet d'AULAS et aujourd'hui aux pieds des qataris. si les clubs ne sont pas conscients de cela on va au devant de problèmes plus sérieux. les qataris donnent l'impression de dicter leurs règles dans les stades. dèsolè on est en FRANCE.
furiana92 - Fri 12 Feb à 15h02
Pour preuve que les banderoles etaient juste.....une petite pensee au supras auteuil qui sont proprietaire du slogan ici c est paris afin qu il ne soit pas utilise a des fins lucratives mais bien pour que tous les supps puissent l utilise a des fins daambiance.et bien le qsg porte plainte contre eux afin de pouvoir devenir proprietaire du slogan afin de l exploiter a des fins commerciales....honte a eux ils veulent bouffer notre football jusqu a la moelle
Lire les commentaires suivants
 Ajouter un commentaire 
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire