Evect.fr

Caïazzo reparle du projet socios

Publié le par Tibo 41 commentaires
Alors que le projet semblait plus ou moins abandonné depuis quelques mois, Bernard Caïazzo a de nouveau évoqué le souhait de mettre en place un projet "socio" à l'AS Saint-Etienne. Dans une interview accordée à Eurosport, il explique les différences importantes avec le projet Guingampais d'actionnariat populaire.

"Notre projet à Saint-Etienne, c'est que le supporter soit actionnaire en direct. A Guingamp, c'est l'association qui deviendra actionnaire. Ça, ça existe déjà dans de nombreux clubs. Dans tous les clubs, il y a déjà une association qui est actionnaire. A Saint-Etienne, une association a ainsi 10% du capital du club. Mais ce n'est pas ça un projet "socio" car les fonds vont à l'association. Le supporter ne veut pas être membre d'une entité dans lequel il n'a aucun pouvoir car c'est l'entité qui vote. 
Si vous avez 200 000 socios qui versent chacun 80 euros par an, cela fait un apport de fonds non négligeable. Cela peut apporter une stabilité financière. Le cœur du sujet, c'est ça. Prenons un exemple. Si votre avez un investisseur étranger et qu'il s'en va demain, le club se retrouve en difficulté. Alors que quand vous avez 200 000 supporters qui sont actionnaires, le club est pérennisé. Notre idée avec ce projet à l'ASSE était de pérenniser le club dans la durée. L'objectif financier est secondaire."

Alors pourquoi le projet n'avance pas ? Le co-président stéphanois a répondu à cette question et le problème vient des lois du pays : 
"Il y avait un projet de loi qui avait pour objectif de faire en sorte que les gens puissent faire appel à l'épargne publique mais pas pour que les gens fassent des plus-values et gagner de l'argent. Ce projet n'est pas passé. Cela veut dire qu'en France, on ne peut faire appel à l'épargne publique que par le vecteur de la bourse. C'est ce qu'a fait l'Olympique lyonnais." le club espère néanmoins que la situation évoluera : "Il va falloir faire du lobbying pour réactiver cette loi. Cela n'empêche pas l'ASSE de chercher un investisseur minoritaire. Notre idée est simple : on se dit que cela risque de prendre du retard à cause d'un problème législatif bien français donc essayons de trouver des solutions par un investisseur minoritaire en attendant de lancer ce programme quand la loi le permettra."Caïazzo reparle du projet socios

Tags : ,

41 commentaires
MF16 - Sat 29 Apr à 13h45
Mais arrêtez de toujours vouloir pomper l'argent des supporters, nous ne sommes pas des vaches à lait. Un club comme sainté doit trouver un investisseur, c'est le stricte minimum et quand on voit l'évolution de la l1, on a pris du retard. J'ai presque envie de dire que les dirigeants devraient déjà avoir trouvé un repreneur pour la saison prochaine car à ce rythme, Paris, Monaco et l'OM vont se partager les titres sur les 10 prochaines années. Et puis si un projet socios est mis en place, les supporters seront très exigeants sur le jeu, les résultats, le choix du coach, les recrues, la pelouse de GG... Préparez vous aux sifflets et aux banderoles.
Voir la suite des commentaires
ftexfr - Sat 29 Apr à 11h49 - Modifié Sat 29 Apr à 11h51
Ils nous vendent du rêve !! Après le retour à une politique de formation avec achat de jeunes joueurs (c'est  nouveau !!) voilà le projet socio remis sur la table.
Ce n'est pas l'heure mais je pense que cela va être dur de prendre un virage positif sans le remplacement surtout d'une bonne partie du staff sportif . Mais qui ouvrira les yeux , D . Rocheteau aurait la place pour cela mais...CG les a tous dans la poche donc pas prêt de bouger . Cela va plutôt s'enliser jusqu'à ? 

Qu'est ce que je regrette que le virage n'ait pas été pris avec Kombouaré ou Gourvennec si ces derniers étaient partants, pas sur ! , 
lifegreen - Sat 29 Apr à 11h05
De toute manière l'urgence n'est plus là, c'est l'équipe est morte, avec toute ces affaires en interne, le collectif est cassé... des joueurs rejetés, d'autres dont le contrat arrive à terme, quelque uns veulent partir, d'autres vivent dans le confort de la routine, un a fait son chantage, les blessés, le coach dépassé par les évènement, le jeu poussif, les moqueries des jounaleux, le huit clos... qu'est ce qui va bien dans ce Club ???? alors projet soccios franchement !!!!! ... ils ont du pain sur la planche
louloulebretonvert - Sat 29 Apr à 10h46
je pige rien au histoires de fric  mais allez  les  verts
guyboi - Sat 29 Apr à 10h35
la main au porte monnaie, les supporters ! mais commence par avoir plus de considération pour les groupes de supporters  qui sont fidèles depuis longtemps ...
lifegreen - Sat 29 Apr à 10h28
Allez une bonne vidéo à l'ancienne... juste la CLASS : https://www.youtube.com/watch?v=Xbl6PL3dgmE
FM - Sat 29 Apr à 10h19
Les clubs qui ont des " sociaux" dans leur capital, on tous, je dis bien TOUS, des exigences dans un jeu offensif...( Madrid, Barcelone, Mu, Dortmund ...et Guigamp !)  Rien que pour ça, je souhaite des sociaux à Sainté !
ANO - Sat 29 Apr à 10h10 - Modifié Sat 29 Apr à 10h27
Commentaire supprime
lifegreen - Sat 29 Apr à 09h58
On y a jamais cru à cette histoire de soccio... ils sont pas prêts à partager le gâteaux... quand tu veux tu le peux... il y avait la possibilité d'impliquer les supporter comme l'a fait Guingamp dans une autre formule... Ces dirigeants nous vendent de la poudre au yeux entre les paroles de bouillard de Caizzo, les larmes de crocodile de Romeyer et les conférences bipolaires de Galtier il y a de quoi devenir fou mais bon qu'ils sachent on est bien conscient et le mur si eux l'on pas vu Nous on l'a prédit
blavert - Sat 29 Apr à 09h45
Commentaire supprimé par la modération après signalements
bernojax - Sat 29 Apr à 09h38
Nanard et sa marotte, arrête de faire la pleureuse de l'enfumage laisse la place, mais tu es acros lol. 
logiquement un président doit anticiper, a sainté non. c'est total improvisation, si galette s'en vas ce qui serait une bonne chose merci pour tous. on vas ce retrouvé avec un entraîneur qui au lieu de nous faire monter un palier vas nous faire descendre au sous sol  
vert glas - Sat 29 Apr à 09h36
Il me semble que cela fait une éternité que je dis que rien ne pourra être créé sans que l'état légifère. 
Pour faire court hormis pour vous prendre votre argent où ils sont tous d'accord et où ils décrètent en moins de temps quil n'en faut pour le dire, avant que les lois soient fondées, ils se passera des années. 
"Notre idée avec ce projet à l'ASSE était de pérenniser le club dans la durée. L'objectif financier est secondaire" il prend vraiment les gens pour des cons, le pire certains vont le croire que c'est un philanthrope. 

Quand à l'investisseur minoritaire : à part un mafioso comme le @Sicilien qui veut blanchir de l'argent, je vois pas qui va donner son fric et fermer sa gueule. 
bayard - Sat 29 Apr à 09h26
Esperons qu'emanuel macron jespere notre future president t'entende donc.
salmo.salar - Sat 29 Apr à 09h26
Et Zozo est reparti dans son bla bla bla incessant, les pieds dans le ciment, portant le club dans un immobilisme de tombeau...
David42 - Sat 29 Apr à 09h24
En plus du projet socio qui n'avance pas,il nous parle aussi de recherche d'investisseur MINORITAIRE,ce qui attendent du changement,rdv à la st glinglin 😂
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire