Evect.fr

Caïazzo annonce pourquoi l'ASSE a recalé Peak6

Publié le par Tibo 77 commentaires
Caïazzo annonce pourquoi l'ASSE a recalé Peak6Alors qu'il était question d'un investissement financier insuffisant, Bernard Caïazzo a évoqué une autre raison pour justifier l'arrêt des négociations avec Peak6. Ce serait le choix de ne pas conserver Jean-Louis Gasset qui aurait décidé les dirigeants, avec en plus l'annonce de l'augmentation des droits TV qui a contribué à l'arrêt de la mise en vente du club :

"PEAK6 voulait se débarrasser de Jean-Louis Gasset, un crime de lèse majesté! Nous ne regrettons pas. Car quelques jours plus tard, il y a eu l'augmentation droits télé. Une bonne nouvelle. En plus, la société américaine a voulu faire venir Ricardo, l'ancien entraîneur de Bordeaux, au dernier moment. Si un investisseur présente à l'OL un projet à un milliard d'euros, vous croyez qu'ils vont rester fermés?... Eh bien nous non plus. Car c'est dans l’intérêt du club. Mais nous ne sommes pas dans une démarche qui consisterait à vendre aujourd'hui."

Tags :

77 commentaires
robrig - Tue 14 Aug à 11h33
C'est pas d'hier que la fameuse cellule d'incompetents du recrutement est a virer rapido.. Sans gasset on en serait OU avec le recrutement??
jak - Tue 14 Aug à 10h38
interview de caiazzo copiée à l'instant sur le média Orange..
David HERNANDEZ, publié le mardi 14 août 2018 à 07h40Le co-président de l'AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo, a pointé du doigt la cellule de recrutement, après avoir vu de nombreux joueurs de Ligue 2 exploser chez des clubs concurrents des Stéphanois dans l'élite.Le rachat avorté du club par un repreneur franco-américain semble loin à Saint-Etienne. Les Stéphanois ont parfaitement démarré leur saison avec une victoire à domicile contre Guingamp (2-1) et semblent avoir définitivement tiré un trait sur la dernière saison compliquée malgré une septième place à l'issue de l'exercice 2017-18. Faiseur de miracles, Jean-Louis Gasset a été maintenu dans ses fonctions et malgré un coup de gueule, le Mercato estival est intéressant dans le Forez. Wahbi Khazri et Timothée Kolodziejczak sont arrivés tandis que les paris Debuchy, M'Vila et Subotic ont été prolongés. Le ciel est donc bleu à Sainté. Pourtant Bernard Caïazzo est venu assombrir le tout, lundi soir. Le co-président du club s'inquiète que l'ASSE n'arrive plus à recruter à l'étage inférieur. « J'ai vu jouer les Strasbourgeois hier, je les ai trouvés assez puissants. Il y a ce jeune Sissoko qu'ils sont allés chercher à Brest. Il est pas mal, 1m92. Moi je me pose parfois des questions sur nos recrutements. L'autre fois j'ai vu Boulaya qui fait gagner Metz alors qu'il jouait à Clermont à côté », a-t-il avoué sur France Bleu.
Caïazzo veut tout revoir
Quand le voisin lyonnais arrive à sortir des pépites de son centre de formation et recruter des espoirs du foot français ou mondial, Saint-Etienne a du mal à voir éclore ses jeunes pousses au plus haut niveau. Caïazzo a donc envoyé une pique à peine cachée à sa cellule de recrutement, histoire de faire bouger les choses. « Des fois je me dis « mais comment on peut passer à côté d'un Boulaya qui est un joueur prodigieux ? Comment on peut passer à côté de Sissoko ? Comment on peut passer à l'ASSE à côté d'un Thuram de Guingamp qui venait de Sochaux ? (...) On n'est pas assez observateurs de la Ligue 2. On n'est pas assez investisseur d'avenir. Il faut que notre organisation pense à tous ces bons joueurs qui sont des bons coups à faire », a poursuivi le président stéphanois. Recruter malin et revendre cher, voilà l'espoir de Bernard Caïazzo.
avocatvert - Tue 14 Aug à 09h44
Même Caïazzo le dit: notre cellule de recrutement est sans compétence. S'ils veulent, je leur explique la suite logique. Rédaction d'une lettre à destination de Wantier portant convocation à un entretien préalable de licenciement pour insuffisance professionnelle. Entretien à le sieur en question, où il nous explique comment il a pu aller nous chercher des burnes pareil depuis 2-3 ans. Puis lettre de licenciement. Au pire même s'il conteste, avec la loi Macron, le risque au Prud'hommes sera guère plus de 20.000/ 30.000 euros. C'est pourtant pas bien compliqué.
vert43 - Tue 14 Aug à 09h23
CAIAZZO ; une GG c'est tout , des paroles , des promesses , et surtout beaucoup de mensonges , seule compte pour lui , sa petite notoriété et l'intérêt des médias pour sa personne ! quand à son discours sur PEAK6, il ment encore une fois , ce n'est pas de Gasset dont ils voulaient se séparer, mais  ils ne voulaient pas de l 'hydre à 2 têtes !!!
bebete974 - Tue 14 Aug à 09h14
En tout cas ils peuvent faire de la politique, car ils ont l'art et la manière de transfigurer la réalité, il faut reconnaître qu'ils ont su reverdir le club, mais ils sont actuellement dépassés. Quand DREYFUS a voulu racheter le club, ils n'ont pas voulu et ils se sont bien gardés de le dire.

Ct42 - Tue 14 Aug à 08h28
Quand je lis autant de conneries dans les commentaires , beaucoup ne se sont jamais intéressés a la gestion d'un club..... et pourtant ça commente..... en racontant n'importe quoi mais ça commente....ça fait peur !
OLIVERT73 - Tue 14 Aug à 08h27
Qu'il arrête de parler, c'est insupportable et se concentre sur son club en silence, il est toujours en train de citer ce qui se passe ou ce qui se passerait dans les autres clubs, on s'en fout. Qu'il bâtisse une équipe qui tient la route (et on est en bonne voie je pense donc merci) mais qu'il la ferme. 
/76/ - Tue 14 Aug à 08h14
continue, donne un interview au cfc et france football, sa fera vendre et toi tu prends l'oseille. Si tu te démerdes bien au mois de décembre, tu passes dans l'équipe 21, avec estelle domenech et tu racontes les même conneries.
jofran - Tue 14 Aug à 08h09
Le bon titre serait plutôt : caiazzo n'annonce pas pourquoi peak6 a recalé l'ASSE ... 
PHIL2342 - Tue 14 Aug à 08h01
GROSSE PERTE DE TEMPS POUR CABELLA COMME SI C'ETAIT LE SEUL SUR LE MARCHE? LA QUALITE EST LA MAIS LA QUANTITE NON LES DERNIERS JOURS DU MERCATO IL Y AURA SUREMENT DES OPORTUNITES 16 JOUEURS PRO C'EST PAS SUFFISANT
PHIL2342 - Tue 14 Aug à 07h58
PEUT ETRE QUE PEAK6 NE LEUR DONNAIT PAS ASSEZ POUR RECUPERER LEUR MISE DE DEPARTEN MEME TEMPS UN INVESTISSEUR QUI A PLUSIEURS CLUBS C'EST PAS BON VAUT MIEUX UN QUI SE CONCENTRE SUR UN SEUL CLUB
robrig - Tue 14 Aug à 07h53
Romeyer et lui nous ont promis d'étre le club du top 5 et une multitude de repreneurs a la porte de GG  et j'en passe et des meilleurs.. MENSONGES !!! sans le pére GASSET on en Serait OU????
bebete974 - Tue 14 Aug à 06h17 - Modifié Tue 14 Aug à 06h32
VIVE LE VENT!...
Il n'a pas dit que son ami et lui allaient faire un procés à PEAK 6, et quand je lis cet extrait :"J’ai des amis qui viennent me dire « les américains tant qu’ils ne risquent pas un procès ils sont capables de tout ».
Il dit le tout et son contraire
papyvert71 - Tue 14 Aug à 06h09
Bonjour, MERCI PRESIDENTS
passionVERT - Mon 13 Aug à 23h44
Voici l'ITW (presque) intégrale de Nanar sur France Bleu aujourd'hui :

"
- Bernard Caïazzo, content de la victoire samedi contre Guingamp, 2-1, pour la rentrée des Verts dans le Chaudron?
Oui, avec plusieurs points de satisfaction. Heureux de la performance
de Loïs Diony (un but et une passe décisive, ndlr), ressuscité. C'est
comme une recrue supplémentaire pour nous. Il y a aussi Wahbi Khazri, un
meneur d'homme recruté par le coach Jean-Louis Gasset. Tout ce bon
travail va bénéficier aussi aux jeunes.
- Président, après l'épisode du rachat avorté par PEAK6, le club est-il encore à vendre ?
Non, on ne parle plus de ce sujet là. Nous sommes concentrés sur la
saison. On avait deux possibilités : faire appel à des investisseurs
extérieurs ou emprunter. Depuis huit ans, le club ne perd pas d'argent.
Avec Roland Romeyer (président du directoire), on a décidé de prendre
des risques et de faire appel à l'emprunt car on voit des points
positifs dans les foot français : les nouveaux droits télé en 2020, le
superbe Mondial des Bleus. Il ne faut pas avoir peur d'oser et croire en
l'avenir du club.-  Pourquoi ça n'a pas fonctionné avec les investisseurs américains ?
PEAK6 voulait se débarrasser de Jean-Louis Gasset, un crime de lèse
majesté! Nous ne regrettons pas. Car quelques jours plus tard, il y a eu
l'augmentation droits télé. Une bonne nouvelle. En plus, la société
américaine a voulu faire venir Ricardo, l'ancien entraîneur de Bordeaux,
au dernier moment.
- Quels moyens avez-vous aujourd'hui pour atteindre les objectifs du club?
L'AS Saint-Etienne n'a jamais eu une masse salariale si élevée,
pareil pour le budget (74 millions d'euros), le 6e du championnat. Je
pense qu'on peut finir européens. On a recruté des joueurs d'expérience
avec des salaires importants et mis fin au salary cap. Et puis, on mise
sur les jeunes du centre de formation. On a un budget à la hauteur de
Bordeaux ou Nice. Mais nos résultats seront aussi conditionnés par les
blessures. Ce sont des paris qui sont faits en suivant aussi les
tendances positives.- Les droits de la Ligue 1 ont explosé. Mais les acquéreurs
sont encore différents. Vous le président du syndicat des clubs, ne
craignez pas de perdre du public?
La concurrence entre les diffuseurs va faire baisser les prix des
abonnements. Dommage pour Canal+. Ils ont fait une petite erreur. Mais
les chaines peuvent encore s'entendre. Je pense que le paysage va bouger
et qu'au final l’intérêt général sera sauvegardé. Les nouveaux droits
télés vont nous permettre de combler un certain retard sur la scène
européenne. Les clubs ont des boulets aux pieds. L'ASSE par exemple paie
plus charge patronales que tous les clubs du championnat allemand
réunis.
- Vous dites que le club n'est plus à vendre. Mais si, à l'avenir, un autre investisseur se présente?
Si un investisseur présente à l'OL un projet à un milliard d'euros,
vous croyez qu'ils vont rester fermés?... Eh bien nous non plus. Car
c'est dans l’intérêt du club. Mais nous ne sommes pas dans une démarche
qui consisterait à vendre aujourd'hui.  
- Quel est votre pronostic avant le déplacement des Verts dimanche à Strasbourg?
Je les ai vus jouer à Bordeaux dimanche (victoire 2-0). Je les ai
trouvés puissants. Quand je vois le jeune Ibrahima Sissoko au milieu de
terrain, je me pose des questions sur notre recrutement. Comment peut-on
passer à coté de joueurs pareil? Boulaya à Metz, Sissoko, le jeune
Thuram de Guingamp. Ces joueurs en plus coûtent pas grand chose. On doit
s'améliorer sérieusement. Car beaucoup de joueurs de Ligue 2 se
montrent performants en Ligue 1. On n'est pas assez observateurs et il y
a des bons coups à faire. Pour revenir à Strasbourg, c'est une équipe
difficile à jouer, physique et rugueuse, mais j'ai confiance dans les
valeurs de l'ASSE. Allez les Verts !
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire