Evect.fr

CA reporté: Romeyer sur la sellette?

Publié le par Baptiste Goutagny. 0 commentaire
Ils étaient nombreux à attendre ce 16 juin 2010. Non pas pour le premier match de Gelson en Afrique du Sud, mais pour connaître le nom tant attendu du conseilleur du président Romeyer. Ils devront encore patienter. Car le nouveau point de désaccord entre les deux présidents et l’arrivée tardive du fond de pension Américain ont conduit le club stéphanois à repousser son Conseil d’Administration qui aura finalement lieu le 30 juin prochain. Soller, Lopez, Hognon sont des noms qui sont venus se mêler à ceux de Willy Sagnol et Dominique Rocheteau dans les différentes discussions des supporters des Verts ces dernières semaines. Tous avaient un point commun : celui d’être le susceptible conseiller de Roland Romeyer, le président du Directoire de l’ASSE. Et alors que son nom devait être connu aujourd’hui en fin de journée à l’issue d’une conférence de presse prévue à 17 heures, l’ASSE a fait savoir que le CA était repoussée au … 30 juin 2010 soit plus d’une semaine après la reprise de l’entraînement des hommes de Christophe Galtier. L’inquiétude et la colère des supporters a donc envahi les différents forums des sites traitants de l’ASSE. Et le constat est sans précédent : le club est au bord de l’implosion ! Bernard Caïazzo, via l’AFP a expliqué ce report : "Cette décision a été prise pour permettre au projet sportif de Willy Sagnol d’être présenté et validé aussi bien sur le plan financier que dans son organisation par les actionnaires du fond de pension américain." Comme nous vous l’annoncions ce matin, c’est donc le projet de Sagnol qui est aujourd’hui prioritaire, Rocheteau ne souhaitant pas apparaître comme simple « ambassadeur » aux yeux des supporters. Reste que ce report est aussi et surtout une question d’argent. La situation financière actuelle de l’ASSE ne permet pas la validation du projet de l’ancien joueur du Bayern de Munich et seul l’arrivée imminente du fond de pension (dixit Caïazzo) devrait permettre celle-ci : »Le fond d’investissement devrait avoir concrétisé une participation de 40% dans le club à cette date pour un apport de 20 millions d’euros destinés au développement de l’activité sportive. » Par ailleurs, ce refus peut aussi s’expliquer par une exigence particulière des Américains : celle de confier le club du Forez a Bernard Caïazzo et Willy Sagnol. Exit donc Romeyer qui sort aujourd’hui incontestablement fragilisé de ce report. Le président du Directoire semble donc désormais seul contre tous et le report du CA du club ne devrait pas améliorer sa position déjà plus que fragilisée au vue des deux dernières dix-septièmes places de « Sainté ». Mais celui qui est aujourd’hui coactionnaire principal de l’ASSE avec son homologue Caïazzo acceptera-t-il d’être mis sur la touche, lui qui a toujours défendu les intérêts de « son » club en « bon père de famille » ? Sagnol, Caïazzo et le fond de pension ne devraient guère lui laisser le choix. Autre motif d’inquiétude pour Romeyer, l’ancien PDG de la SACMA, sponsor de l’ASSE lors de la remontée en Ligue 1 refuserait de voir débarquer Sabri Lamouchi dans les bagages de Sagnol en tant que conseiller sportif. Une arrivée qui plairait au contraire tout particulièrement au président du Conseil de Surveillance, Bernard Caïazzo. L’AS Saint-Etienne n’a donc toujours pas fini de faire parler d’elle côté coulisse. Côté terrain, la situation n’est guère plus séduisante : Perrin, Benalouane et Rivère n’ont toujours pas prolongé, les noms "ronflants" de potentiels recrues se nomment Maïga, Fanchone ou Gueye et voilà qu’on se met à se rabattre sur Varrault, lui, poussé vers la sortie il y a quelques semaines. Quant à Mirallas, pas question de faire une croix sur son mirobolant salaire en quittant le Forez... Des luttes intempestives de pouvoir qui ne cessent de miner le club à tous les étages. Un branle bas de combat qui pourrait cependant vite s’achever si Romeyer venait à quitter le club le 30 juin prochain à l’issue de la réunion. Un véritable coup de tonnerre qui ferait de l’ASSE, plus que jamais, un club à part ! Vraiment à part…
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire