Evect.fr

Breitner constate l’invraisemblable dans la vente manquée de l'ASSE

Publié le par Tibo 115 commentaires
Polo Breitner spécialiste de la Bundesliga et fin connaisseur du modèle économique du championnat Allemand a évoqué la vente "ratée" du club du Forez, sur le blog du figaro. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y va pas avec le dos de la cuillère :

"Je suis atterré par l’absence de connaissance et de compréhension des modèles économiques et des contraintes nouvelles liées à la globalisation du ballon rond. Et effrayé relativement par des commentaires populistes, une manière de s'adresser au fans et amateurs comme à des abonnés qui n'ont pas à réfléchir par eux-mêmes, auxquels on délivre des messages assez grotesques. Dans cette histoire comme toujours, il y a un acheteur et un vendeur. Médiatiquement, je n’ai entendu que le vendeur par l'intermédiaire des deux têtes dirigeantes de l’ASSE, chacun nous racontant le pourquoi du comment, nous délivrant ses émotions, nous faisant part de ses états d'âme. C'est un vrai cauchemar, là. Il ne manque plus qu’un rhéteur ou un crieur public de la Rome antique pour expliquer, au jour le jour, l'avancée des tractations ! Lorsqu’on négocie, que je sache, on communique peu, c’est ce que j’ai appris dans les grosses boites françaises pour lesquelles j’ai travaillé. De ce point de vue, les « pros » c’est Peak6, pas les joueurs de « tam tam » et speakers dans la presse. Cette façon de vouloir se justifier devant la Plèbe et de jouer les indignés permanents.

Quant à l'argumentaire déployé : « on veut sauver les valeurs » -lesquelles ?- « celle d’un club populaire et ouvrier » ? Quelle est la sociologie actuelle des habitants de Saint-Etienne ? Si je me réfère à l’Insee, la part des ouvriers est en nette diminution remplacée par les étudiants, employés, cadres et professions intellectuelles supérieures. Sinon, on peut ressortir le drapeau rouge et monter des barricades, si vous voulez. Autre valeur : « l’image d’un football vertueux qui n'est pas pourri par l’argent » ? On sort les dossiers à quel moment ? On parle des joueurs qui ont mis le bazar à l’ASSE et qu’on a laissé faire car ils avaient une valeur marchande en fin de saison ? Mais de qui se moque-t-on ? Pourquoi s'autoriser à de tels discours surannés et paternalistes ? Avec une part de populisme induit que je trouve assez pitoyable... Saint-Étienne n'est pas une image d'Epinal et le stade ne s'est pas arrêté en 76 ou en 82. C'est un organisme vivant en lien avec une population en mutation. Je veux bien que l'on fasse de la com. mais l'argumentaire a aussi sa place.

En second lieu, je constate l’invraisemblable : les diktats du vendeur. Garder Gasset, la surface financière pour rester dans le Top 5, … ; c’est comme si vous vendiez votre maison puis vous annoncez que « finalement, je reste installé au premier et puis si vous pouviez aussi garder la broderie, ce serait sympa, c’est un souvenir de ma grand-mère ». En face, évidemment, les Américains ne connaissent pas le « business » et sont des peintres ; je rajoute que l’Equipe, sur son site a fait un sondage et qu’il est loin d’être favorable aux propriétaires actuels. Cette « vente manquée » va irrémédiablement laisser des traces car elle a des allures de petit boutiquier beurre œuf fromage. « Felix Potin, on y revient... ou pas ! » Elle n'a pas tenu son rang celui d'un grand club avec des ambitions, un passé, un présent et un avenir."

Tags : ,

115 commentaires
tajabone - Tue 29 May à 09h31
De quoi se mêle ce Breitner ?
yark - Mon 28 May à 11h52
Effectivement cessez donc les Balivernes et autres Grossiers Mensonges à 2 balles, sur de prétendues Valeurs inexistantes, alors qu'il est reconnu que la plupart des JOUEURS aussi bien à SAINT-ETIENNE qu'ailleurs, ne favorisent que le seul acte Salarial, où la plupart d'entre-eux recherchent le "Graal" avec la surenchère existante des CLUBS et AGENTS pour Monnayer au plus fort, les services de leur poulain, j'en veux pour seule preuve le cas BAMBA qui exige 150.000€ net Mensuel pour prolonger à L'ASSE, ce que tout autre CLUB est bien disposé à lui offrir.
mezenc43 - Mon 28 May à 11h51
Ce n'est pas l'ancien joueur Paul Breitner....
Jujube - Mon 28 May à 10h05
Ces appels aux investisseurs Asiatiques puis Américain n'étaient sans doute que faux semblants destinés à leurrer les supporters. Je subodore que nos deux incendiaires-pompiers savaient depuis la première table que ces négociations n'aboutiraient pas, puisqu'ils ne veulent pas céder de club le voulant non évolutif egocentré sur un passé qu'ils ne cessent de porter en bannière dans leurs discours ridicules. Plutôt en national bientôt que dans le top 5 si l'on doit y perdre une âme d'ailleurs depuis longtemps égarée. C'est ce qui attend l'Asse, un destin à la Lensoise, une tragédie grecque ou le héros va jusqu'au bout de sa destinée à la lumière de sa lampe de mineur, en général sa disparition dans un déchirant monologue adressé aux dieux.
charlie121 - Mon 28 May à 09h51
Les pourparlers, les clauses d'une affaire, d'un contrat, on les révèle en détail lorsque cela a abouti. Nanar s'est fait prendre à son propre jeu et il devrait parler un peu moins et à meilleur escient.

- http://rolltheball.co -
palermo - Mon 28 May à 09h38
c'est pas Caiazzo, quand il avait piqué Lemoine à Evian, qui avait dit : "quand on tire un coup, on raconte pas sa vie" ?

quelle bande de guignols à la tête de ce club :(
vertmisel - Mon 28 May à 09h28
WAOU  ...  Le retour du boomerang dans la face des 2 épiciers ,   je sais que pour certains c'est difficile d'entendre une telle vérité mais elle a le don d'exister et ce qu'il dit coule de source  !!!Le plus risible dans cette histoire de nos 2 magiciens c'est qu'elle se finit toujours devant des juges à quémandé du fric pour je ne sais quoi  , c'est tout simplement pitoyable , d'année en année ils ridiculisent notre club , ils se posent ensuite en victime de je ne sais quel complot qu'il ont eux mêmes ourdis  !!Parlons-en justement des supps à quel moment ils ont été sondés et réunis dans ce projet ,tout ce passe au dessus de leur tête on se retourne vers eux uniquement quand ça tourne aux vinaigres pour les prendre ensuite à témoins,  la vérité est que ces 2 personnages s'accrochent à leurs privilèges ,au pouvoir, la bonne seconde partie du championnat leur a ouvert l'appétit et ils s'abritent derrière Gasset pour avancer dans la pénombre, rien ne dit que 2019 sera  semblable à 2018
Pierre13 - Mon 28 May à 09h05
Quand on voit la solution de nanard, recourir à des fonds de dette privées, c'est à dire des fonds de pensions, et quand je lis les grands anti système de ce site qui l'applaudissent des 2 mains...quelle rigolade!!...avant nous étions vendeurs, aujourd'hui nous sommes débiteurs!!..mais bon l'économie et les anti système....
Pierre13 - Mon 28 May à 08h59
Vert-a-vie - Mon 28 May à 08h42
Bonjour à tous , normalement il devrait y avoir pas mal de mouvements cette semaine, discussion avec l’entraîneur, renouvellement de contrats , augmentation du budget... etc ... donc nous verrons bien si ça bouge, sinon y’a du souci à se faire . ALV ✌️
MarathonMan - Mon 28 May à 07h41
Breitner a toujours été une grande gueule même sur le terrain. Je suis totalement d’accord avec lui sur le comportement et les motivations de nos deux présidents. Je le répète leurs motivations : récupérer un actionnaire puissant, rester au club, avoir la main sur le recrutement ... inacceptable pour n’importe quel investisseur.
Je suis moins d’accord lorsqu’ Se lance dans les considérations sociologiques ou il enfonce des portes ouvertes.
Mais bon c’est fait et une fois de plus on passe pour dés ridicules.

Tails - Mon 28 May à 07h33
Vous avez beau pas l'aimer ce qu'il dit reste vrai. J'ai trouvé ça louche qu'on voit nos deux présidents dans la presse aussi régulièrement alors qu'on était en négociation...
robrig - Mon 28 May à 06h15
Quand tu vois sa tronche a breitner le riolo du foot allemand et surement ami avec sagnol tu comprend vite! il a peut etre raison MAIS en quoi ça le regarde cette grosse berta?
Deboutlesfans - Mon 28 May à 06h08
Il a un beau melon en tout celui là... Il est qui pour juger aussi facilement?
Et puis,le qualificatif populiste pour discréditer une personne,chez moi,ça passe plus du tout.
On connaît Riri et Fifi mais je n'aime pas qu'une personne extérieure vienne se la ramener.
Le discours,c'est,en gros: "Dehors les bouseux,le nouveau monde arrive et on va tout casser.
Ça me rappelle un autre personnage qui prétend gouverner sans connaître les gouvernés. Mais ça,c'est une autre histoire...
Macho Grandé - Mon 28 May à 01h18
Il a certainement raison mais de quoi je me mêle... roule pour Willy la Chignole le riolo teuton ?
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire