Evect.fr

Bouhazama a conservé des liens forts avec les finalistes de la Gambardella

Publié le par Tibo 9 commentaires
Bouhazama a conservé des liens forts avec les finalistes de la GambardellaAncien entraîneur des U19 Nationaux de l'AS Saint-Etienne, Abdel Bouhazama a disputé coup sur coup deux finales de Coupe Gambardella (2011 & 2012) avec les Verts, sans parvenir à soulever le trophée. Dans les colonnes du Progrès, il revient sur ce moment difficile mais aussi sur les liens forts créés au cours de cette compétition prestigieuse :

« Avec le temps, on cicatrise beaucoup de choses. En perdre une, c’était déjà très difficile émotionnellement. Mais deux… Il m’a fallu du temps, pour les gamins aussi. C’est quand même une belle aventure qui ne peut pas se raconter. Elle doit se vivre. Il y a toujours de la déception. On se demande si on a tout bien fait. Mais il faut un vainqueur et un perdant. Avec le recul, je me dis qu’il y a beaucoup de positif. Souvent, les joueurs pros retiennent leur parcours en Gambardella. C’est le cas d’Idriss Saadi, que j’ai revu, Kurt Zouma, Pierre-Yves Polomat. On a toujours une sorte de totem (sic). Dans la cohésion de groupe, c’est quelque chose de très fort. Le fait d’avoir vu les Verts battre Bordeaux et se qualifier pour la finale, ça m’a rappelé sept-huit ans en arrière. 
On a vécu une vraie aventure humaine. Et cela ne se résume pas aux 16 qui ont disputé la finale. Le choix a été difficile, sur le plan humain, c’était un crève-cœur. Par exemple, Josu Albert a joué la demi-finale comme titulaire. Malheureusement pour lui, Kurt (Zouma) est revenu pour la finale. Des liens forts et affectifs se sont créés. Plus on avance, plus on est proche du but et on fonctionne en autarcie. Le groupe vit pour ça. Tout le monde converge dans le même sens. On était tous dans la même barque et je leur disais : « Si on rame tous, on ira plus vite. » Aujourd’hui, les joueurs m’envoient des maillots et sont pour certains des pères de famille. J’ai trois enfants mais, eux aussi, ce sont mes petits. Les défaites au stade de France ont fait qu’on est resté unis pour mettre des pansements sur les plaies. »

Tags : , ,

9 commentaires
Paysagevert - Wed 24 Apr à 14h51
Je l'aime bien, amis a chaque fois il nous ressort le couplet sur ses enfantements 😞 c'est un peu egocentrique. Sinon, concernant le foot oui, bravo pour ton travail et les fruits apportés.
vertmisel - Wed 24 Apr à 13h10
Dommage de s'en être séparé c'est un excellent éducateur surtout quand on sait l'attachement qu'il portait au club et à ses jeunes , encore un technicien à cocher sur la case des erreurs du club   !!!
Asj92 - Wed 24 Apr à 11h26
Un excellent éducateur que l’on a pas su garder !
Il a trouvé une bonne place au ScO d’anger en devenant chef du centre de formation...
le jeune Pepe a Lilles à percé en autre grâce à Abdel.
D’ailleurs les seuls jeunes qui ont eu une belle évolution de carrière à l’asse (Guilavogui, zouma et ghoulam) polomat dans une autre mesure sont passés entre ces mains ...!
bayard - Wed 24 Apr à 11h10
Une belle aventure humaine en tout cas.
https://images.app.goo.gl/g73aorUS4e5257ve9
Cher abdel, par contre 3 momes c'est beaucoup trop.  
Simplement, en te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux. 😊🤗🤗🍊🍅🧀🍋🍉♥️
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire