Evect.fr

Baup marqué par l'oubli de Diawara

Publié le par Tibo 18 commentaires
Il y a dix ans, Saint-Etienne s'inclinait au Stade Vélodrome sur le score de 2 à 0, grâce à un doublé de Mickaël Pagis à la 17e et la 19e minute. Ce jour là, Renato Civelli découpait Loïc Perrin qui devait quitter ses partenaires blessé. Fousseni Diawara prenait sa place, mais le changement prenait plusieurs minutes, Diawara ayant oublié son maillot au vestiaire et Saint-Etienne encaissait les deux buts durant ce timing. Elie Baup revient sur cet épisode rocambolesque sur France Football. 

« Diawara s’aperçoit, et nous avec, qu’il n’a pas son maillot sur lui. Le kiné (Laurent Bensadi, Ndlr) part le chercher au vestiaire mais c’est fermé et il doit revenir pour chercher la clé et c’est finalement notre intendant (Frédéric Émile, Ndlr) qui va le récupérer. À chaud, après le match, puis à froid, plus tard, nous avions discuté. C’est un souvenir difficile. C’était compliqué pour lui, il s’était confondu en excuses, il était malheureux. C’était quand même un manque de professionnalisme. Je n’avais jamais vu un joueur sans maillot. C’était un oubli, un truc incroyable. On ne s’imagine pas devoir contrôler si tous ses joueurs ont enfilé leur maillot… »

Tags : , ,

18 commentaires
vermicelles - Thu 17 Mar à 16h21
Ce n est pas le match dont on parle ici. Mais pour moi il est autrement plus dur à encaisser. 
vermicelles - Thu 17 Mar à 16h19
Pour moi le pire c est quand après 6 minutes de temps supplémentaires on prend un hors jeu de koke alors qu' on menait 1a 0 but de feindhouno je crois.1 jouer vert avait du sortir dans le match visage en sang .l arbitre n avait rien dit.baup avait geule l arbitre lui avait répondu. "Gachez pas la fête "difficile de "gagner "au velodrome.😈😈😈😧
mafiaman42 - Tue 15 Mar à 18h29
La double peine sur ce match, Perrin se fait découper par Civelli, ce qui va ruiner (une grosse partie de) sa carrière, et pendant ce laps de temps avec l'anecdote qu'on connaît; on se prend les 2 buts... M'enfin finalement cette défaite a fait moins mal que le match nul le mois dernier contre ces mêmes olympiens....
zedfuoi - Tue 15 Mar à 17h59
et le japonais qui a oublié le ballon et qui s'est dribblé lui même , :-))
louloulebretonvert - Tue 15 Mar à 16h49
ah oui je m'en souviens  devant ma  tv  j'étais comme  un ouf
evect76 - Tue 15 Mar à 14h25 - Modifié Tue 15 Mar à 14h28
Il y a même eu un match sans adversaires !!!

En 1973, l'Union soviétique exprime son refus de jouer le match retour à l'Estadio Nacional de Santiago pour des raisons politiques après le coup d'État du 11 septembre 1973 et du fait que certains prisonniers de gauche ont été exécuté dans le stade. En réponse, la FIFA refuse de déplacer le match sur terrain neutre. Le 21 novembre 1973 et devant 40 000 spectateurs perplexes, alors que l'URSS maintient le suspense de son arrivée jusqu'à la fin, les Chiliens entament le match contre un adversaire inexistant. Ils avancent timidement mais sans entrave vers le but soviétique, se passant le ballon à neuf reprises, jusqu'à ce que leur capitaine Francisco Valdés marque le but de la qualification à quelques centimètres des cages vides.
blavert - Tue 15 Mar à 13h17 - Modifié Tue 15 Mar à 13h18
C'est du passé Elie ,faut toucher à notre Fousseni ,car lui c'est un vrai VERT dans son coeur et c'est pourquoi on l'aime  
FM - Tue 15 Mar à 13h02
Au delà de l' anecdote, cela souligne une "grosse" anomalie du réglement, car c'est l' équipe qui vient de sortir un joueur blessé sur faute de l' adversaire. qui se trouve pénalisée le temps du remplacement effectif. Il conviendrait de suspendre le match le temps du remplacement, ce qui serait la moindre des choses. et  cette disposition qui ne couterait pas le pris de leur fameuse "border line" qui ne sert que 3 fois l' an dans un championnat. 
vert glas - Tue 15 Mar à 12h59 - Modifié Tue 15 Mar à 13h08
T'as jamais vu un joueur sans maillot, mon pauvre gars sur quelle planète t'étais en 1978, quand l'équipe de France n'avait pas les bons maillots pour jouer et qu'il a fallu courir la ville pour en acheter. Finalement c'est le club local qui nous dépannera. Et les joueurs moulés comme à la gay pride dans leur maillot se feront chambrer. 
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire