Balbir : "Individuellement et collectivement, l’équipe part en vrille"

Pros     | Publié le par Tibo | 28 commentaires
Si tout semblait idéal en première partie de saison, la machine ASSE est grippée en 2019 et les problèmes à régler sont nombreux comme l'explique Denis Balbir dans sa chronique d'après match sur But. Le journaliste estime même que l'équipe part en vrille individuellement comme collectivement :

"Je craignais beaucoup l’enchaînement du déplacement à Marseille et de la réception de Lille. 0 point en 2 matches… Mes craintes se sont malheureusement confirmés avec cette nouvelle défaite dans le Chaudron face au LOSC dimanche (0-1). Désormais sixième du classement, l’ASSE se retrouve en difficulté. Les maux de Saint-Etienne se confirment journée après journée : cette équipe n’a jamais su répondre présent dans les matchs importants cette saison. Sur le terrain, j’ai vu pas mal de soucis. Les Verts sont nerveux, prennent des cartons rouges et ne marquent plus… Individuellement et collectivement, l’équipe part en vrille.

En ce moment, Saint-Etienne a davantage de problèmes que de solutions. Quasiment un par ligne si on excepte Ruffier. Devant, ça ne marque pas (1 but sur 4 matches). Le problème du mutisme de Wahbi Khazri depuis deux mois, c’est que derrière personne ne prend sa succession. On s’est beaucoup entêté à mettre un joueur comme Loïs Diony plutôt que Robert Beric. Dimanche, on a vu que le Slovène pouvait faire l’affaire. Le seul frisson sur le but lillois est d’ailleurs venu de lui mais encore faut-il qu’il soit servi dans de bonnes conditions…

Au milieu de terrain, il n’y a plus la qualité qu’il y avait auparavant. Ni dans la récupération, ni dans l’utilisation du ballon. Pour moi, c’est réducteur de résumer le souci au seul départ d’Olé Selnaes. A son arrivée, Youssef Aït-Bennasser a montré des choses intéressantes. Peut-être qu’il n’a pas la qualité du Norvégien mais c’est dur de mettre en place un tandem qui est aussi fluide que celui qui était composé par Selnaes et M’Vila. Personnellement, je ne considère pas ce départ comme une véritable grosse perte. Olé Selnaes n’était pas dans la mentalité stéphanoise, il n’a jamais cherché à s’intégrer ou à parler la langue. Peut-être qu’au niveau de l’analyse brute, il manque un peu mais cela ne doit pas être une excuse.

Enfin, concernant la défense axiale, on sait malheureusement ce que j’en pense à longueur de chroniques. Neven Subotic a du plomb dans les chaussures. Quand on le voit face à Nicolas Pépé sur le but, on se dit que le scénario était écrit d’avance… Je me demande comment on en vient à se poser la question de sa prolongation …"
Article plus récent chevron_right
Formation : Les meilleurs buteurs ont marqué !
chevron_left Article plus ancien
Herbin ne supporte plus Khazri
keyboard_arrow_down Voir les 28 commentaires keyboard_arrow_down