Evect.fr

Analyse du score et du temps de jeu

Publié le par Jacky 16 commentaires
Le chaudron a été lors de la phase aller une forteresse imprenable. Quatre points seulement abandonnés en dix matchs, face à Amiens et Rennes et vingt-sept récoltés en incluant les trois obtenus devant Marseille lors de la 17ème journée décalée à mi-janvier. Il est vrai que le club phocéen est le seul « gros » à s’être rendu dans le Forez au cours de cette première partie du championnat.

Seulement voilà, après avoir mangé le pain blanc le pain noir est arrivé. Sur les quatre rencontres de la phase retour disputées à domicile, les Verts n’ont engrangé que trois points et concédé trois défaites. Les « gros », dont certains pensaient que ce serait un avantage de les recevoir au retour, ces « gros » sont venus et ils ont vaincus !
Pourtant, en y regardant de plus près, nous constatons que lors de ces trois revers l’ASSE n’ a été menée au score que…23 minutes soit 8.5 % du temps total. Le PSG, Lille et surtout Lyon n’ont arraché leur succès qu’en fin de rencontre. Comme le
montre l’infographie, les Verts n’ont été menés, cette saison, sur leur pelouse, qu'un peu moins de 7% du temps 87 minutes exactement, dont près de la moitié 43, contre l’OM, qui s’inclinera finalement en fin de match. Bien entendu, cela ne veut pas dire
que les stéphanois ont été dominateurs, mais que personne n’a facilement gagné à Geoffroy-Guichard comme c’était le cas il y a peu !

Il en va tout autrement avec les rencontres disputées à l’extérieur. Encore que, malgré un bilan comptable famélique hors de ses bases, l’ASSE a été menée au score 343 minutes ce n’est « que » 27% du temps, mais quatre fois plus qu’à domicile quand même ! 

En revanche les Verts n’ont pas fait longtemps illusion à Paris (menés 68’), à Lille (54’) à Rennes (70’) et à Marseille (79’). Maintenant, il ne reste plus qu’à donner raison à ceux, toujours les mêmes, qui pensaient que c’était bien de se déplacer chez les
prétendus « modestes » en fin de saison ! Nous y sommes ! Angers est un peu moins « modestes » et Reims se retrouve surprenant 5ème. Caen et Amiens jouent désormais une finale chaque semaine, Monaco, un ancien et futur « gros » refait surface
lentement, mais surement. Pendant ce temps, l’ASSE compte ses blessés, les erreurs de la défense, celles du VAR et celles des arbitres auprès desquels certains passent leur temps à pleurnicher. Est-ce que le moment n’est pas venu, d’arrêter de se trouver des excuses et de trouver plutôt des solutions ?

Analyse du score et du temps de jeu

Tags :

16 commentaires
vertmisel - Wed 13 Mar à 12h32
C'est la même équipe qui nous à sauver en 2018 après une demi saison , c'est la même qui fait le chemin en sens inverse en une demi saison en 2019  !!!
Enfantdelamine - Wed 13 Mar à 12h24
Pour l’année prochaine récupère nkunku mis en vente par le PSG et y a Valentin rongier qui dispose d’un bon de sortie à Nantes pour remplacer hamouma ça serrait pas mal conserver ait et vada et changer moi cette tactique
GreenNL78 - Wed 13 Mar à 12h12
La démonstration que l'on est mauvais dans le money time... Y-a-t-il une équipe qui perd plus de points que nous après la  80e minute ?
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire