Affluences : Qu'est-ce qui cloche ?

Stade  #ASSEMHSC   | Publié le par Tibo | 70 commentaires

24 336 spectateurs pour la venue de Montpellier, un choc pourtant du haut de tableau qui pouvait permettre aux hommes de Claude Puel, invaincus depuis cinq matchs, de s'installer sur le podium de la Ligue 1, rien que ça...

Tout le monde aura noté les secteurs totalement vidés du stade, en raison d'un taux de remplissage très faible (58%). Un phénomène loin d'être isolé en ce début de saison et qui traduit une érosion de l'affluence du Chaudron depuis la saison 2015-2016.


  • 2000-2001 : 26 487 spectateurs en moyenne
  • 2004-2005 : 29 875 spectateurs en moyenne
  • 2005-2006 : 29 627 spectateurs en moyenne
  • 2006-2007 : 29 391 spectateurs en moyenne
  • 2007-2008 : 29 248 spectateurs en moyenne
  • 2008-2009 : 28 171 spectateurs en moyenne
  • 2009-2010 : 26 331 spectateurs en moyenne
  • 2010-2011 : 25 096 spectateurs en moyenne
  • 2011-2012 : 21 478 spectateurs en moyenne (début des travaux)
  • 2012-2013 : 22 966 spectateurs en moyenne (stade en travaux)
  • 2013-2014 : 30 595 spectateurs en moyenne (stade en travaux)
  • 2014-2015 : 32 256 spectateurs en moyenne (fin des travaux)
  • 2015-2016 : 30 328 spectateurs en moyenne
  • 2016-2017 : 27 227 spectateurs en moyenne
  • 2017-2018 : 28 142 spectateurs en moyenne
  • 2018-2019 : 28 400 spectateurs en moyenne
  • 2019-2020 : 23 652 spectateurs en moyenne


L'AS Saint-Etienne a pu bénéficier d'un effet "stade rénové" mais n'a pas su capitaliser dessus. Les affluences depuis la saison 2016-2017, sont légèrement inférieures à celles qui ont précédé la remontée de 2004-2005, avec à l'époque, une capacité moindre qui limitait le club sur les grosses affiches. 


Ce début de saison est tout simplement catastrophique avec la deuxième pire affluence moyenne depuis le début des années 2000 en Ligue 1.
Il convient de préciser qu'il ne s'agit pas d'un phénomène global en Ligue 1. Saint-Etienne qui possède en général la 5e meilleure affluence de France pointe au 9e rang actuellement. Des clubs comme Rennes, Nantes et Bordeaux enregistrent des hausses plus ou moins conséquentes de l'affluence. Pire encore, Saint-Etienne possède une plus faible affluence que Lens, évoluant en Ligue 2. Pourtant, la comparaison entre deux des clubs les plus populaires de France est pertinente, avec un ancrage local fort. Si la ville de Lens est bien moins peuplée que celle de Saint-Etienne (environ 30 000 contre 170 000), la population de l'air urbaine est semblable (environ 640 000 pour Lens contre 520 000 pour Saint-Etienne). Lens affiche pourtant une affluence moyenne de 26 912 spectateurs en Ligue 2. 

De nombreux facteurs peuvent expliquer cette baisse, le principal étant les huis clos partiels répétés. La fermeture des balcons des kops afin de mieux remplir la tribune Henri Point pour satisfaire la LFP ne semble pas porter ses fruits, non plus. Les matchs le dimanche, et la répétition des rencontres dans le Chaudron en raison de la Ligue Europa ne favorisent pas non plus le remplissage. Reste qu'avec un outil désormais modernisé, et la main mise sur la gestion du stade, les dirigeants se doivent de trouver des solutions pour mieux remplir Geoffroy-Guichard. 


Profitez de 10€ offerts grâce au code EVECT10 sur ZeBet (sans obligation de dépôt)

keyboard_arrow_down Commentaires (70) keyboard_arrow_down