Evect.fr

A Sainté on est satisfait, à Paris on demande plus

Publié le par Tibo 3 commentaires
Le contraste est saisissant et il montre bien le niveau d’exigence très différent qu'il existe entre les féminines de l'AS Saint-Etienne, et celle du Paris Saint-Germain. Retrouvez ci-dessous, les réactions des entraîneurs et de quelques joueuses Parisiennes. Farid Benstiti (Entraîneur du Paris Saint-Germain) : « On a fait le minimum et ce n’est pas suffisant. On se doit de tenir notre rang, au niveau de l’intensité et surtout de la concentration. Je vais donc insister sur ces points. Même si les joueuses étaient fatiguées physiquement et mentalement après le match de mercredi face à Lyon, on se devait quand même de produire du jeu. Je le répète, malgré le résultat il nous reste des progrès à faire. »

Hervé Didier (Entraîneur de l'AS Saint-Etienne) : « Nous aurions pu faire mieux. Alors que nous espérions tenir le plus longtemps possible à 0 - 0 pour placer des contres, l'arbitre nous sort une joueuse pour un problème de boucle d'oreille médicale qui aurait pu être constaté avant le coup d'envoi. Nous prenons donc un but à 10 et tout est ensuite différent. Je reste content de la production des filles qui n'ont rien lâché devant un PSG qui évolue bien sûr à un autre niveau. Nous ne disputons pas vraiment le même championnat. » (Source : Le Progrès)

Kenza Dali (Milieu de terrain du Paris Saint-Germain) : « Notre objectif est de rester au contact de Lyon, on va donc tenter de gagner tous nos matches jusqu’au match retour contre les Lyonnaises pour continuer à espérer. Avant de me blesser j’étais dans une bonne dynamique, je suis donc contente de retrouver mon efficacité mais il va falloir confirmer lors des prochains matches. »

Laure Boulleau (Défenseur du Paris Saint-Germain) : « On sait que ce n’est jamais facile de retrouver le championnat après la Champions League. Il faut néanmoins s’adapter. Aujourd’hui on a gagné deux buts à zéro et on a concédé peu d’occasions, il y a donc quand même des choses positives à retenir. Personnellement je suis contente d’avoir retrouvé les terrains après mes nombreuses blessures. »


3 commentaires
le point du jour - Mon 17 Nov à 15h21
bizard aucune verte ne dit mot?? Une boucle médicale, je savais pas que ça existait.... on oublie trop souvent, que ce qui est trop rapide est superficiel, et fragile ou alors, c'est au détriment d'autres choses. En fait, on fait exactement le contraire de la logique , c'est a dire commencer par la base , mais on commence a la limite a faire une coupe du monde F, en prenant des equipes composées de bric et de broc, avec des niveaux extremement différents, c'est l'arbre du foot qui cache la forêt ,en fait.
La bonne nouvelle, c'est qu'elles sont, tout clubs confondus, plus humbles qu'avant,par rapport a leur amis masculins, même sans avoir des résultats a tout casser.
Voir la suite des commentaires
bayard - Mon 17 Nov à 12h31
la Champions League non mais je rêve..... deja il faudrai qu'a la base,ce compartiment de foot soit significatif, d'un niveau et d'un nombre.
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire