Evect.fr

#ASSETFC : Le débrief tactique

Publié le par Raphael 45 commentaires
#ASSETFC : Le débrief tactiquePour le retour de la trêve, les Verts recevaient le téfécé dans le chaudron avec le retour de ses deux kops. Marqués par une série négative avec 4 points en 4 matchs, il était impératif pour les hommes de Ghislain Printant de remporter une première victoire à domicile et ainsi s’extirper du ventre mou de la Ligue 1. 

Tactique de l’entraîneur : 
Sur le papier, une compo à 4 défenseurs, dans la réalité un système davantage tourné vers un 3-5-2, Kolo restant davantage en retrait, et avec Bouanga et Debuchy en pistons. Cabaye a fêté sa première titularisation de la saison aux côtés de Yann M’Vila, Boudebouz était lui aligné en N°10 derrière Khazri et Hamouma. 

Que faut-il retenir ? On aurait pu se limiter à analyser la simple récupération haute du ballon et la féliciter si celle-ci avait duré toute la rencontre et se dire que le schéma a fait ce qu’on attendait de lui. 
  •  Problème : elle a décliné nettement à la suite du premier but toulousain, et a rapidement montré qu’elle n’avait pas effacé les carences d’une animation offensive qui reste effroyablement floue, deux mois après la reprise. (Par ailleurs, pourquoi Beric a-t-il été aligné à l’extérieur contre Marseille lors de la dernière journée dans une tactique de contre, et qu'il n’a pas été aligné pour un match dans lequel les stéphanois avaient davantage le contrôle du ballon ?)
  • Un pressing ne peut pas être fait de telle manière si l’assise défensive de l’équipe qui l’effectue n’a pas un minimum de vivacité pour faire face aux situations de contres
  • Bouanga n’était clairement pas à l’aise dans un rôle de piston gauche, cela s’est ressenti dans sa manière de jouer. Il est davantage un faux ailier qui est attiré par le but.
  • Dans un système à 3-5-2 qui implique que l’on va avoir le ballon et des situations de centres avec deux pistons, pourquoi Printant n’a -t-il pas décidé de mettre parmi ses deux attaquants axiaux un véritable avant-centre qui est attiré par la surface ? 
Le onze mis en place n’était pas nécessairement le plus adapté au vu de la forme  des joueurs sur les derniers matchs et de leurs caractéristiques pour aborder cette rencontre face à une équipe toulousaine qui nous a bien malmené en contre.
  • Boudebouz fait preuve d’une transparence inouïe sur le terrain, alors qu’il doit jouer un rôle de dépositaire du jeu. Si on enlève l’excuse du manque de forme, il fut trop souvent mal placé sur les situations de contre, et incapable d’effectuer des choix percutants en phase offensive. Même ses coups de pied arrêtés n’ont pas sauvé sa performance.
  • Pour contraster avec Boudebouz, Khazri a montré “une fois de plus” qu’il n’était pas fait pour jouer avant-centre puisqu’il dézone énormément. Physiquement, il ne semble pas être à 100% de ses moyens et doit faire mieux pour un joueur de son talent, mais on ne peut lui enlever qu’il a été transfiguré au moment d’être repositionné en N°10 après la rentrée de Beric. Pour le poste de meneur de jeu, Boudebouz out, Khazri in ?
  • M’Vila, hormis sa passe pour Hamouma sur le premier but, a fait très peu de passes vers l’avant et jouant davantage sur les côtés. En récupération, il a été léger avec Cabaye, alors que les toulousains passaient bien trop facilement le milieu de terrain. Un match de plus à oublier pour celui qui a été le métronome des verts ces deux dernières saisons.

Les joueurs d’un point de vue individuel (Tops/Flops) : 
   → Tops : 
         - Du côté de la défense, seul Ruffier tire (une fois de plus) son épingle du jeu. Pas aidé par Kolodziejczak qui a fait une faute grossière sur le penalty amenant le premier but du match, il a été mis régulièrement à contribution par la suite, sauvant un peu les meubles au milieu d’une arrière-garde très lente et en grande souffrance face aux attaquants mobiles du TFC
       - Hamouma a littéralement sauvé le match. Son premier but est un modèle d’appel dans le dos de la défense. Si la passe de M’Vila est à l’origine de l’action, c’est bien son contrôle orienté décisif qui a permis à Romain d’égaliser. En deuxième période, il a remis le couvert avec un centre parfait de Bouanga pour inscrire un doublé.

    → Flops : 
        - Boudebouz (voir ci-dessus)
        - M’Vila (voir ci-dessus)
      - Kolodziejczak n’a pas été rassurant dimanche, loin de là. Coupable d’une faute grossière sur le penalty de Gradel, il a été le symbole d’une défense totalement dépassée par les contre-attaques adverses, se faisant prendre dans le dos à de multiples reprises. 

Tags : , ,

45 commentaires
Bouffonvert - Tue 17 Sep à 15h58
Très bon débriefing.  
Voir la suite des commentaires
greenlubo - Tue 17 Sep à 15h56
L'offensif n'est pas bossé depuis le debut !!. GP ne se concentre que sur la def et après débrouiller vous.!!.
pierro0742 - Tue 17 Sep à 15h54
A la fin du match j’étais fou de frustration et de rage .. frustration de la faute de l'arbitre et de rage par la faute de joueurs qui ne prennent aucune initiative vers l'avant et font tourner le ballon vers l’arrière !!! Marre !!! Quand aux arbitres ce ne sont que des incompétents, je pèse mes mots et reste sport , le 3eme de Toulouse est valable , MAIS il y péno flagrant sur Cabaye ! quand l'arbitre etait seul cela pouvait passer pour une erreur ... Là un arbitre plus 3  à la VAR .. ça s'appelle de l'incompétence sur une agression caractérisée dans la surface ! Bizarre que sur la faute de Kolo ce fut péno direct .. justifié, certes mais si y a que les fautes (comme a Marseille ) des adversaires qui comptent on devrait même pas rentrer sur le terrain !!! il fait quoi Caiazzo à la Ligue la bon sang ! ??? ALV    
kop nord - Tue 17 Sep à 15h49
je répète toujours la même chose depuis Middlesbrough et il se passe toujours la même chose depuis Middlesbrough...
Jujube - Tue 17 Sep à 15h48
Le VAR donne désormais aux arbitres le droit absolu de se tromper sous couvert dune image bien souvent mal interprétée. Par ailleurs les interruptions longues et répétées souvent ridicules cassent le rythme naturel du jeu et fausse le match autant que l'esprit de ce sport. 
Jujube - Tue 17 Sep à 15h47
Le VAR donne désormais aux arbitres le droit absolu de se tromper sous couvert dune image bien souvent mal interprétée. Par ailleurs les interruptions longues et répétées souvent ridicules cassent le rythme naturel du jeu et fausse le match autant que l'esprit de ce sport. 
Jujube - Tue 17 Sep à 15h47
Le VAR donne désormais aux arbitres le droit absolu de se tromper sous couvert dune image bien souvent mal interprétée. Par ailleurs les interruptions longues et répétées souvent ridicules cassent le rythme naturel du jeu et fausse le match autant que l'esprit de ce sport. 
Jujube - Tue 17 Sep à 15h42
A force de passes à 10 comme  l'entraînement la défense s'endort et se fait dangereusement bousculer sur chaque attaque et contre attaque.
lifegreen - Tue 17 Sep à 15h34
J'aurai bien miser les 7 millions que Francfort a mis sur BAS DOST. C'est dans nos cordes financièrement, il a certes 30 ans, c'est un excellent attaquant, son ratio est pas mal du tout autour de 20 buts par saison en plus il a gagné quelques titres c'est un compétiteur
evect76 - Tue 17 Sep à 15h34
Hamouma en 9, il est plutôt pas mal, car ça reste quand même un joueur adroit. Le seul problème c'est qu'il est trop seul en attaque, ne peut pas tenir tout un mach, comme Béric, et ne tiendra pas non plus la saison.
Avec Boudebouz et Khazri transparents, on part à chaque fois avec un handicap.
lifegreen - Tue 17 Sep à 15h11
Il devait y avoir un vainqueur, mais la var et les arbitres ont saboté le match
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire