#ASSESRFC : Lucarne Opposée avec Rouge Mémoire

Pros | Publié le par Paul | 7 commentaires
C'est votre rendez vous de l'avant match, nous partons en lucarne opposée à la rencontre d'un média ou d'une personnalité du club que l'ASSE affronte chaque week end. Cette semaine nous rencontrons Fabrice de RougeMemoire.com. Au programme aujourd'hui, Saint Etienne destination préférée des Rennais, Whabi Khazri, la coupe de la ligue et une déclaration d'amour pour Yann M'Vila.

Parlez-nous de vous, positionnement par rapport au club ?
Je suis Fabrice, fondateur de www.rougememoire.com. Depuis 2011, on fait la part belle à l'histoire récente du Stade Rennais via le site et les réseaux sociaux avec ma petite équipe de passionnés. Lancé sur la période 1994 (année de notre dernière montée en Division 1) à aujourd'hui, ROUGE Mémoire tend désormais à remonter jusqu'à la création du club (1901). On a tout ce qu'il faut pour le faire mais c'est le travail d'une vie de mettre tout ça en forme et en ligne. Nous sommes remontés jusqu'à 1990, "plus" que 89 ans... Nos rapports avec le club sont bons et nous avançons ensemble sur différents projets.

Points faibles/forts équipe de Rennes ?
Le point fort du Stade Rennais de Sabri Lamouchi depuis son arrivée en novembre 2017 c'est le collectif. Quand tout le monde travaille sur la même partition de la récupération du ballon aux offensives, c'est souvent couronné de succès. Si en plus, des individualités comme Sarr, Ben Arfa, Niang, Grenier ou Bourigeaud parviennent à faire des différences alors on a une équipe pour embêter toute la Ligue 1.
Le point faible depuis le début de saison est le manque de solidité défensive. L'équipe a ouvert le score lors de 8 matchs sur 9 depuis le début de saison pour seulement 3 succès au final. Donc, ce sont 13 points que Rennes a laissé filer après avoir ouvert le score cette saison. Cette recherche de solidité est due notamment aux départs de Sanjin Prcic et Joris Gnagnon ainsi que les faibles performances de Tomas Koubek qui a même perdu sa place dans les cages au profit d'Abdoulaye Diallo. Je n’ai pas de doutes qu'on va finir par trouver le bon équilibre mais combien de points aurons-nous laissé filer d'ici là ?

Ce que vise le club, attente des supporters ?
Le club désormais piloté par Olivier Létang vise la constance en haut du classement avec des qualifications UEFA régulières. Le club est constant entre 6ème et 9ème depuis deux décennies mais ce sont des places d'honneurs qui n'apportent rien au final. L'objectif est donc partagé avec les fans, c'est de se qualifier pour la 2ème année de suite à l'Europe via le championnat. Ce serait un début de constance au haut niveau. L'Europa League va bouffer de l'énergie mais l'effectif est suffisamment étoffé en nombre pour ne rien lâcher.

Le joueur de Rennes à suivre cette saison, celui que vous allez vendre 20 millions à Portsmouth en Juin ?
Portsmouth c'est "has been". Maintenant il faut compter sur Bornemouth ou Huddersfield. Le plus gros actif de l'effectif actuel c'est incontestablement Ismaïla Sarr. Des sommes folles à deux chiffres ont déjà été avancées cet été le concernant alors qu'il sortait d'une saison timide marquée notamment par une longue blessure à Geoffroy Guichard, sur une faute méchante de Kevin Théophile. Depuis le début de saison, il a clairement franchi un cap physique, technique, tactique.

Le joueur emblématique de Rennes, celui qui met tout le monde d'accord de 7 à 77 ans ?
Il y en a plusieurs selon les époques et le vécu de chacun. Les plus anciens ne jurent que par Sylvester Takac ou Daniel Rodighiero et en remontant le temps on trouve Laurent Pokou, Alexander Frei voir même Ousmane Dembélé pour les ados.

"Le club a fait le choix de ne pas donner à Khazri, ce qu'il donne à Ben Arfa"
Comment avez-vous vécu le feuilleton Khazri cet été ?
C'était un crève-cœur de le perdre. Sportivement, il a effectué une excellente saison mais n'a pas été décisif dans le sprint final avec aucun but dans les deux derniers mois de compétition. C'est pour cette raison que sportivement, c'est surmontable à mes yeux. Là, où c'est plus dur c'est sur son leadership, un exemple d'envie et de passion pour tout un club. Sur cette partie c'est beaucoup plus dur à remplacer. Le club a fait le choix de ne pas donner à Khazri le salaire qu'il a donné à Ben Arfa. Aujourd'hui, je n'ai pas d'avis si c'est un bon choix ou pas. On fera les comptes à la fin mais, déjà, Hatem Ben Arfa en petite forme nous a fait gagner deux matchs contre Jablonec et Monaco dernièrement.

M’Vila, Khazri, M’Bengue, et plus récemment Pajot, Théophile Catherine, Lemoine l'ASSE est la destination préférée des joueurs du Stade Rennais ?
J'en ajouterai quelques-uns comme Ntep, Bocanegra, Erding ou Piquionne. Je ne sais pas d'où vient ce goût prononcé des Verts pour nos ex-Rennais. En plus, ce ne sont pas toujours les meilleurs. Bref, cela rend ces matchs toujours particuliers avec des joueurs bien connus des deux camps.

Ce que vous évoque Sainté ?
Grand club, grande histoire, grande ambiance. Mais, aujourd'hui, c'est un club sportivement du niveau de Rennes et on se tire la bourre en Ligue 1 dans des eaux semblables depuis une quinzaine d'années. Donc, je regarde Saint-Etienne d'un œil très respectueux mais avec la volonté de ne pas les voir prendre trop de points chaque semaine. Néanmoins, on est supporters des Verts deux fois par an (comme pour tous les clubs de l'élite) lors de la double confrontation avec le FC Nantes.

Ce que vous redoutez avant la rencontre ?
Wahbi Khazri, Yann M'Vila et Stéphane Ruffier. Sur ce que j'ai vu de Saint-Etienne cette saison, il n'y a rien de collectivement impressionnant à ce stade mais Ruffier peut maintenir un avantage même lorsque l'équipe est dans le dur. Yann M'Vila, on le connaît par cœur c'est un gage de solidité absolu et parfois des passes "Ligue des Champions" comme aimait le dire le coach Frédéric Antonetti à Rennes. Enfin, Wahbi Khazri c'est un poison que l'on préfère avoir avec que contre soi. Il peut être dangereux à tout instant.

Si vous deviez prendre un seul joueur de l'ASSE, lequel et pourquoi ?
Sans hésiter Yann M'Vila. Un joueur extraordinaire dans son registre qui n'a malheureusement pas eu la carrière qu'il mérite jusqu'ici. En plus, c'est pile poil le profil qui nous manque dans l'effectif actuellement. Notre milieu est bosseur et créatif mais M'Vila c'est un gage de solidité et d'inspiration.

Meilleur et pire souvenir contre les verts ?
Le pire c'est évidemment la finale de 2013 en Coupe de la Ligue. Le sentiment qu’on n’a pas été à la hauteur du rendez-vous sportif pour différentes raisons. Notre meilleur joueur cette saison-là était Romain Alessandrini et il était out pour cette finale. L'équipe était en fin de cycle avec le coach Antonetti et cette finale est arrivée trop tard dans ce cycle. Saint-Etienne était supérieur à Rennes cette saison là mais devant cette finale ratée de notre côté, le score final ne fut que de 1-0, ça laisse d'autant plus de regrets si on avait été un peu plus fort ce jour-là. Meilleur souvenir face aux Verts, c'est un ensemble de matchs au Roazhon Park avec des grosses ambiances. Mais pas un match plus qu'un autre. 

Prono du match.
1-1. But de Ben Arfa et Khazri. Le match dans le match.

Qui c'est les plus forts ?
Évidemment c'est les Rouges. Que le meilleur gagne (mais vu que ce sera match nul, on ne saura pas qui est le plus fort).

Retrouvez une partie de cette interview en Lucarne Opposée dans l'avant match d'Activ Radio et dans le débrief d'après match avec Judi, Faustine et Paul de l'équipe d' Evect. 
Merci à Fabrice pour sa disponibilité et son temps pour la réalisation de cette interview. N'hésitez pas à rendre visite au site de RougeMemoire pour échanger avec eux sur cette rencontre.
Article plus récent chevron_right
Flash : Le groupe avec Polomat, sans Hamouma
chevron_left Article plus ancien
U17 : Les Verts sont tombés sur un os
keyboard_arrow_down Voir les 7 commentaires keyboard_arrow_down