Evect.fr

[1ère journée] PSG 3-1 ASSE

Publié le par Raph' 0 commentaire
On le savait, il valait mieux l’éviter, mais les Verts ont débuté leur saison par une défaite face à un PSG pourtant peu impressionnant, sur le score de 3-1. Un score sévère au vu de la rencontre. Les Stéphanois se seront montrés fébriles défensivement, mais auront affiché par ailleurs quelques signes encourageants. Sako, Payet, Landrin, ou encore Ebondo auront ainsi montré un bon niveau, et le retour de Matuidi devrait faire du bien. Difficile cependant de dire pour le moment si l’équipe est meilleure que celle de la saison passée, il faudra un certain temps avant de pouvoir véritablement en juger. Quoi qu’il en soit, les Verts se doivent de se reprendre dès samedi à domicile face à Sochaux, sous peine de se mettre déjà en grande difficulté en ce début de saison. Les premiers coups de sifflet de cette nouvelle saison 2010-2011 retentirent aux alentours de 21 heures ce samedi, sur neuf pelouses de Ligue 1. Parmi elles, celle du Parc des Princes, où l’ASSE affrontait le PSG. Un premier rendez-vous crucial pour les Verts, dont les mauvais résultats lors des premières journées les deux saisons précédentes avaient de suite nuancé leurs ambitions initiales. Périlleux aussi, pour une multitude de raisons, la principale venant du fait que la rencontre se disputait à l’extérieur (terme pratiquement synonyme de défaite ces dernières années pour l’ASSE), qui plus est dans une enceinte ayant rarement réussi aux Verts de par le passé. L’on pouvait aussi s’interroger sur le niveau de l’équipe Stéphanoise. Le mercato, s’il a donné satisfaction par certains aspects, n’est pas exempt de défauts, à commencer par l’absence de recrue offensive, alors que l’ASSE a terminé pire attaque de Ligue 1 la saison dernière. Mais on ne change pas une équipe (ou, en l’occurrence, une attaque) qui gagne. En face, le PSG alignait une équipe de qualité, dans laquelle figuraient entre autres Sessegnon, Bodmer, Hoarau, Erding ou encore Nenê. La tâche s’annonçait donc compliquée pour les Verts, qui devaient néanmoins tout faire pour bien lancer leur saison. Christophe Galtier avait réservé quelques surprises dans sa composition d’équipe. On pouvait notamment remarquer les absences de Bergessio, Benalouane et Gelson, tous trois sur le banc, alors que Bayal ne figurait même pas dans le groupe. Landrin, Guilavogui et Monsoreau en profitaient pour être titulaires. Les deux premiers étaient associés à Loïc Perrin au milieu de terrain, tandis que Monsoreau était aligné aux côtés de Marchal en défense centrale. Payet, Sako et Rivière étaient chargés de l’animation offensive. Les Parisiens débutèrent mieux la rencontre que les Stéphanois. Erding fut ainsi le premier à tirer au but, mais ne cadra pas (2ème). Ce ne fut que partie remise pour le jeune Franco-Turc, qui, bien lancé en profondeur, profita des largesses de la défense Verte pour frapper et glisser le ballon entre les jambes de Janot (5ème). 1-0 pour le PSG. On aurait difficilement pu craindre pire début de match pour l’ASSE. Ce but concédé dès les premières minutes eut au moins le mérite de modifier logiquement la physionomie de la rencontre. Les Verts prirent le contrôle du jeu, mais ne tardèrent pas à vivre une nouvelle frayeur lorsque Hoarau frappa au but, de peu à côté (12ème). Suite à un coup-franc de Payet, le PSG lança une contre-attaque que Landrin stoppa d’une faute qui lui valut un carton jaune (15ème). Sessegnon écrasa ensuite suite sa frappe qui fut captée par Janot, après une période de domination (stérile) Stéphanoise (22ème). L’ASSE fut pourtant sur le point d’égaliser, lorsque Payet, sur une magnifique ouverture, servit Sako qui se présenta face à Coupet légèrement sur la droite dans la surface de réparation, mais le jeune Stéphanois manqua son duel (27ème) ! L’égalisation n’était pas loin et aurait été très bénéfique pour les Verts, moins de 30 minutes après le coup d’envoi. Sessegnon frappa une nouvelle fois au but, après avoir pris de vitesse la défense Stéphanoise (33ème). Erding se joua de Monsoreau avant de frapper au but, mais Janot détourna en corner. Ce dernier aboutit à une tête de Camara, qui passa de peu à droite de la cage Stéphanoise. Les Verts étaient malgré ces quelques frayeurs dans un temps fort, et Landrin offrit à la suite d’une belle action collective un superbe ballon à Payet qui, après une feinte de frappe, trompa Coupet (39ème) ! 1-1 ! Mais la joie Stéphanoise fut de courte durée. Sessegnon, joueur Parisien le plus en vue, effectua une superbe reprise acrobatique des seize mètres, le ballon frappa l’intérieur du poteau et rebondit sur le dos de Janot avant de franchir la ligne de but (41ème) ! La mi-temps intervint alors sur ce score de 2-1 en faveur du PSG. Tout restait cependant possible pour les Verts en seconde période. Au retour des vestiaires, un changement était à signaler côté Parisien : Bodmer céda ainsi sa place sur blessure. Sur un long ballon aérien, Monsoreau se troua ce qui profita à Hoarau qui fila seul au but, mais Marchal effectua un retour décisif en taclant superbement, sauvant son équipe. Les Verts réagirent notamment par l’intermédiaire de Sako, très en forme. Servi par Payet, il piqua le ballon au-dessus de Coupet qui était sorti, Rivière se précipita alors pour pousser le cuir au fond, mais bouscula un défenseur Parisien dans sa course, et le but fut logiquement refusé. Laurent Batlles fit ensuite ses débuts officiels sous le maillot vert, remplaçant Guilavogui, auteur d’un bon match (63ème). Sako, le meilleur Stéphanois du match, fut remplacé par Sanogo (68ème). Ce dernier obtint un bon coup franc des 23 mètres, que Payet frappa, mais Coupet était sur la trajectoire (72ème). Suite à un nouveau corner, Sessegnon mena le contre avant de servir Nenê qui manqua de peu le cadre (73ème) ! Grosse occasion pour le PSG ! Les Parisiens marquèrent pourtant quelques minutes plus tard par Nenê, tuant tout suspens et annihilant tout espoir Stéphanois (82ème). La fin de match fut encore à l’avantage de Paris, qui se créa plusieurs occasions en contre, avant que le coup de sifflet final ne retentisse et scèle la première défaite des Verts de la saison.
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire